80 jours sans fumer : la situation.

sans fumer

80 jours sans fumer : la situation.

C’est un jour spécial pour ce nouvel anniversaire d’arrêt du tabac : les enfants prennent leur envol à l’unif. Myriam Thys et moi allons nous retrouver la plupart du temps à deux…enfin si la pandémie de maladies atteignant les neurosciences se tasse car pour le moment je dors plus avec ma chatte qu’avec ma femme.

Sur conseil de mon psy stop tabac, il faut que je compense l’absence de gestuelle. A cet égard, je cuisine beaucoup et ai préparé pour les gosses : rata de patates douces, cake aux pommes, bolo maison avec tomates du jardin, compote et soupe verte. Force est de constater que l’arrêt du tabac ne m’a pas fait perdre mon sens de l’humour puisque j’ai mis du laxatif dans la soupe afin d’être certain que les enfants pensent à moi entre deux pintes, pardon, deux cours.

Vient ensuite le soir et le Foot US, ma religion. Je suis supporter des Jets. Pour vous situer c’est comme supporter le Standard l’an passé ou Charleroi cette année sauf que ça dure depuis 10 ans. Vous vous doutez bien que ce ne sont pas les défaites qui me donnent envie de fumer.

V’la ti pas que les Jets se réveillent et nous font un match thriller (que même ça ils ne savaient plus faire).
Deux heures après la fin du match, je me rends compte que l’arrêt du tabac est un long combat et ce malgré ce non été indien où seuls moi (de ne plus devoir fumer dehors), la citerne d’eau de pluie et in fine notre portefeuille sont contents.

Bilan du match.

Premier touchdown (c’est comme un but au foot), après avoir malencontreusement lâché mon pc portable suite à une décision litigieuse de l’arbitre, je confonds ma chatte avec mon coussin en forme de ballon américain. Pas sûr que ma bête à poil dormira encore avec moi.

Après quelques mots avec cette dernière du genre :
Elle : « t’es méchant »
Moi « t’avais qu’à retomber sur tes pattes »
Elle : « Tu dormiras tout seul »
Moi : « Pas grave, t’auras plus de croquette »
Etc.

je constate qu’un PC Portable c’est quand même fragile. Un léger choc sur un tapis qu’il est en 10 morceaux. Faudra que je pense le signaler à Asus.

Je retrouve enfin mon coussin. Je fais les 100 pas en regardant le match. Touchdown again. Faudra aussi que j’écrive à Samsung car qu’un écran se casse sous l’impact d’un coussin n’est pas une chose normale.

Je passe donc sur mon téléphone pour la fin du match et vais, quelques instants plus tard, me soulager la vessie. Après tout la portabilité a du bon car je ne rate rien du match. Nouveau touchdown, je crois qu’il ne me servira à rien de signaler à Samsung que leurs GSM ne savent pas nager puisque c’est sûrement écrit dans la notice.

Je vais donc regarder la fin du match dans la cuisine. Dans les derniers instants les Jets remportent le match. Heureux, le contenu de mon verre valse dans les airs. Ben merde, ma télé non plus ne sait pas nager mais je m’en fous, je déchire mon tshirt et pars faire des glissades dans la boue.
Suis heureux comme un gamin. Je pleure mais je ne sais pas si c’est de joie ou parce que mon téton droit tire sérieusement la gueule après s’être pris une branche lors d’une glissade.

Je finis par me calmer sous la douche, que je bouche avec la boue mais pas grave, les Jets ont gagné et malgré la tension je n’ai pas fumé.

PS : en vous écrivant ces lignes sur un vieil Atari récupéré à la cave, je check QuitNow (c’est comme l’application Weight Watchers mais pour ceux qui arrêtent de fumer et qui vont probablement devenir un de leurs clients)…il paraît que j’ai économisé 465 €.